Le diagnostic termites est exigé avec les autres diagnostics immobiliers. En effet, le propriétaire d’un bien immobilier est tenu de le réaliser avant la mise en vente sa maison car l’infestation de termites au sein d’un bâtiment peut causer des dégâts graves comme l’écroulement de la fondation, de la charpente… Cependant, le diagnostic concerne uniquement les zones à risque. Mais où exactement ?

Qu’est-ce qu’un diagnostic termites ?

Depuis le 8 juin 1999, la réalisation d’un diagnostic termites obligatoire n’est plus une étape récente pour les professionnels de l’immobilier. C’est une démarche qui doit être effectuée par un diagnostiqueur indépendant et accrédité par un organisme certifié par le COFRAC. Le résultat du diagnostic doit être annexé au compromis de vente et à l’acte authentique au moment de la signature. À défaut, l’acheteur peut demander l’annulation de la vente ou une remise.

Par ailleurs, ce ne sont pas tous les départements en France qui sont concernés par le diagnostic termites. Non ! Seuls les bâtiments figurants dans la liste fixée par arrêté préfectoral sont pris en compte. L’objectif ? Informer l’acquéreur de la présence ou non de ces insectes nuisibles.

Les zones sensibles aux termites

La présence des termites dans un habitat doit être traitée rapidement pour limiter les dommages qu’ils peuvent engendrer. Voici les zones termites les plus touchées :

  • Les régions du sud-ouest de la France
  • L’Île-de-France, y compris Paris
  • La côte atlantique
  • La côte méditerranéenne
  • Les départements des vallées du Rhône, de la Garonne et de la Loire
  • Les Hauts-de-Seine, dont la Gironde, les Landes
  • et les Pyrénées Atlantiques sont les plus atteintes

On peut compter 54 départements qui sont infestés. Le diagnostic termites obligatoire doit être effectué dans ces zones citées ci-dessus.

Mais que faire pour lutter contre les termites ?

Ces bestioles ravageuses se nourrissent de bois, de cartons et de papiers et habitent dans des endroits humides, chauds et sans éclairage. De la sorte, pour éviter leur infiltration dans les logements, séchez chaque recoin de la maison, sortez les mobiliers en bois de temps en temps et exposez-les au soleil.

Dans le cas où l’invasion est confirmée, il vaudrait mieux faire appel à des professionnels. Ils peuvent par exemple neutraliser les insectes grâce à des produits chimiques. S’ils constatent une très forte invasion, ils disposent d’un matériel adéquat pour exterminer la colonie en totalité : pièges-appâts, matériels d’injection…

Attention ! Si vous prévoyez d’acheter une résidence située dans les zones termites, seul un diagnostic termites obligatoire peut confirmer la présence des termites dans un logement.