Le diagnostic termite est une démarche obligatoire pour tout bien immobilier situé dans une zone à risque. Il doit être effectué par le propriétaire d’un bâtiment qui souhaite le mettre en vente. Les frais seront à sa charge. En même temps, il doit être réalisé par un diagnostiqueur habileté et certifié.

Comment trouver un diagnostiqueur ?

En effet, il existe de nombreux professionnels dans le secteur. Cependant, il doit être avant tout un expert accrédité par un organisme accrédité par la COFRAC ou Comité français d’accréditation ! Pour dénicher quelqu’un de compétent, faites jouer votre connaissance. Sinon, vous pourrez également vous tourner vers un réseau de diagnostiqueur. Les membres sont soumis à des règles de déontologie, donc la prestation est garantie.

Ensuite, sachez qu’il n’y a pas vraiment de règlement en matière de prix. Pour éviter de payer le prix fort, faites des comparaisons. Demandez des devis avant tout éventuel déplacement. Pour vous faciliter la tâche, utilisez l’internet à votre avantage. C’est gratuit et les réponses sont rapides. À titre d’information, le coût moyen d’un diagnostic termite est de 150 euros !

Mais comment se passe le diagnostic ?

Une fois le tarif convenu, le diagnostiqueur fixe un rendez-vous. Puis, à la date prévue, il fera un diagnostic termite, c’est-à-dire vérifiera les moindres recoins de la maison, notamment les constructions en bois (charpente, escalier, dalles, tunnels, etc.). Les poussières, les trous, etc. vont susciter son intérêt. Et n’hésitera pas à prendre des échantillons si c’est nécessaire. En bref, il fera un état des lieux. Une fois chez lui, il rédigera les résultats obtenus et l’enverra à son client. Par ailleurs, la durée de validité du diagnostic termite est 6 mois. Le document de diagnostic termite devra être annexé à la promesse de vente et à l’acte de vente au moment de la signature du contrat avec les autres diagnostics obligatoires :

  • L’ERNT
  • L’amiante
  • Le gaz
  • Le plomb
  • Le diagnostic de performance énergétique ou DPE
  • L’électricité
  • Et la loi Carrez en cas de rénovation ou réaménagement du bâtiment

Ensemble, ils constituent le dossier de diagnostics techniques ou DDT qui doit être à jour. Sinon, l’acheteur peut exiger l’annulation de la transaction ou la réduction du prix.

Bon à savoir !

Comme son nom l’indique, un diagnostiqueur a pour mission de diagnostiquer et de faire un compte rendu. Mais il peut aussi conseiller le propriétaire sur les divers moyens à entreprendre pour lutter contre les termites et lui suggérer quelques bonnes adresses de professionnels compétents.

Attention ! Une fois la durée de validité du diagnostic termite expirée, il faudrait penser à renouveler l’action en cas de projet de vente du bien immobilier.